La sympathique équipe d'Islande, véritable révélation de ces Championnats d'Europe, quitte le tournoi après sa défaite contre la France mais elle a conquis le cœur du public grâce à la fierté de son peuple, à des matches souvent spectaculaires avec beaucoup de buts et à sa danse singulière rythmée par son capitaine Gunnarsson. Le conte de fées vécu par une équipe que l'Europe et le reste du monde ont appris à connaître ces dernières semaines passera à la postérité. L'image finale que nous garderons d'eux est celle d'Aron Gunnarsson dirigeant le désormais célèbre "clapping" au rythme du geyser-sound devant des Bleus en délire. Un chant bouleversant et passionné, symbole des volcans de cette île de glace dont la flamme ne s'est jamais éteinte, à l'instar des quelque 10 000 supporters dont la marée bleue a déferlé sur la France. C'est une immense fierté pour Erreà qui remercie toute l'équipe pour les grands moments d'émotion partagés avec les supporters et tous les amateurs de ce sport ainsi que pour les valeurs de fierté, de courage et de bravoure qui ont permis à l'Islande et à son peuple d'écrire la plus belle page de cet Euro.